Réfléchir sur trois fois rien, demeurer dans le léger pour ne pas s'abîmer dans le grave.

Articles tagués “broderie

Planter sans devoir arroser…

Où en est ma plantation de coquelicots…

Pas aussi loin que je le voudrais… Je m’attaque aux orangés… Déjà 3 nuances de rouge utilisées… Mais je suis très loin du but escompté!

« Patience et longueur de temps… » Au moins là je suis seule responsable de mes points et je ne perturbe que moi ! Cette réflexion m’est inspirée par deux commentaires mal reçus par ceux à qui je les ai faits… Choisir ses mots est aussi difficile que choisir ses nuances de couleur… Surtout quand on voit peu ou pas du tout l’interlocuteur! Dans une conversation, les expressions faciales ou corporelles aident la compréhension des intentions d’autrui… Pas sûr le Net… Ou tout est flou finalement !


Et c’est reparti…🕸️💡✂️🧶🧵

En carré cette fois… j’avais des envies de fleurs… de coquillages évidemment (cf mon article « Le bon mot, la bonne lettre ») !

Et les photos dont je m’inspire :


Savoir s’arrêter 🤯

Ai-je exagéré ? Sans doute. Avec l’entrée des tourterelles… j’ai trop créé… Alors je ne vois plus les défauts. Si quelqu’un voit un truc à améliorer, qu’il ou elle me le dise avant que j’ouvre le cerceau et transforme le tout en pochette.

Le cerisier du Japon

Inutile de me demander quelles sont ces fleurs… elles sortent de mon imaginaire car les coquelicots sont trop rouges, les primevères trop fournies… tout est trop… ou pas assez. C’est tout moi, quoi!

Je rappelle que le cercle est oblong et pas rond volontairement, comme une graine… Encore une idée contestable sans doute. Tant pis. Le tout me plaît quand même assez… Enfin, je ne sais plus.


Toile 💻🧵🎞️

            Internet est une bibliothèque, une ludothèque, une vidéothèque… une étagère de produits qui me distraient et me cultivent. Je découvre beaucoup et je lâche aussitôt tout ce qui me déplaît dès que j’en prends conscience. Internet est une toile où je brode le fil de mes pensées, de mon savoir et la toile de conversations qui ne seront plus éphémères car fixées dans des serveurs… Les écrans deviennent comme les espaces de ma broderie, un espace palimpseste…

Que de temps passé à créer le mouvement de ces brins de réflexion…

            Un « ami internaute » s’est exclamé qu’il n’allait tout de même pas raconter la banalité de sa journée. Est-elle aussi banale qu’il le croit… ? Certaines gens à qui je parle de mes blogs me répliquent « Ah tu fais comme ces femmes qui prennent ce qu’elles mangent en photo. C’est sans intérêt » Et vlan! Une baffe de mépris sans même m’écouter expliquer la différence… Dans l’indifférence.

En cours de floraison…

            Répliquer qu’il n’est question d’aucune story, pas de TikTok toc toc, pas d’actu en tweet ni d’Instagram, ni de Facebook, (je ne fréquente les réseaux sociaux que dans mon groupe WhatsApp familial) est une perte de temps… Impossible de convaincre qui est déjà convaincu de votre petitesse, de votre simplicité, de votre insignifiance…

            » – De quoi est-il question dans cet article?

            – toujours de broderie finalement… et encore de « philosophie du quotidien » : écrire dans un blog, relire encore et encore pour laisser un tout petit récit riquiqui ou une poésie qui n’émeut que moi, lire sur la Toile les écrits des autres dans les blogs auxquels je me suis abonnée, y passer du temps, y poser deux mots , deux petits cailloux, par-ci par-là pour former un chemin mémoriel, croiser des connexions dans un pan de pensée, combler une vacuité dans mon intellect-gruyère, c’est combattre la vieillesse du cerveau, comprendre des tranches de vie pour mieux digérer les siennes… et broder cette étape actuelle … fleurir mon quotidien. Ecrire sur des… rien… POINT… mais jamais final.


Recyclage ♻️

Tous ces livres🔰📓📗📘📙📚 que je n’ouvre plus et que j’ai mis au purgatoire dans des placards, sous le toit de ma chaumière 💒🏠🏡, et dans les étagères en coin… Je ne les jette pas … sous peine d’être maudite par mes enfants. Je viens d’en recycler… 2 !😏😊🤓

Et pas des moindres! Merci Robert!

Il me fallait trouver un système pour tenir mon tambour de broderie pour passer une main dessus et l’autre dessous, en mode ambidextre. La figure avance plus vite ainsi…

La structure est modulable! Parfois je prends des livres plus minces, selon la table à laquelle je m’installe 🪑… Et le tout ne m’a coûté que les quelques sous des deux pinces de bricolage car j’ai accroché l’ensemble à un petit chevalet que je possédais déjà.

Du coup… Mon arbre 🌳avance… J’en suis au fond d’herbe…🌱🍃 J’ignore encore s’il s’agira d’un cerisier, français ou du Japon, d’un magnolia ou d’un pawlaunia💐.. Je ne sais jamais à l’avance où me conduiront mes aiguilles… 🧵🧶

Il faudra aussi un peu de vie animale…🐈🦆🦊🐌🐜🐞🦋🐛🐀🐇🐸🐓🦔🦢🐝 Un oiseau 🐦 ou deux🦩… Ils ne font pas de fiente, là ! Et les nuances de coloris vont bien m’occuper, un peu de☀️🌄 des pastels🌈. Ce qu’on fera de son ouvrage est aussi une bonne question… je sais que le final 🖼️sera une pochette 👝dont j’ai déjà prévu la doublure car mes aiguillées commencent par un noeud mais, désormais, je les arrête ✂️à fleur de tissu; il importe donc que l’envers ne soit pas perturbé par des frottements…

Les vidéos de broderie figurent toujours dans mes préférées et j’y apprends encore des trucs de spécialistes. 🧚 Bref… J’en ai encore pour un mois ou deux… Je suis les rails🛤️.


Acquérir de l’expérience… Concrète.

Tandis que Papy H. acquiert de plus en plus d’expérience en culture de bébés mangues, bébés litchis et bébés avocats…

mon nouveau projet brodé me permet de parfaire mes capacités en point lancé ou point passé plat… et autres. La « fenêtre » n’est pas ronde mais… Oblongue comme une graine. Je suis bien partie pour y passer encore deux mois!


Broder : fin d’ouvrage

            Mon tableau est terminé.

Au pays de Mininous

Il m’a donc pris 2 mois :

            Maintenant il va falloir l’encadrer… quand j’aurai trouvé le cadre adéquat!

            Je vais laisser fils et aiguilles en boîte pour quelques temps, histoire de faire autre chose… pour mieux recommencer! Les journées n’ont que 24 heures et elles passent trop vite!


Broderie : création du premier trimestre de 2022

………. Après avoir visionné les chaînes YouTube de véritables artistes asiatiques qui font de vraies broderies, je me suis lancée le 6 janvier… et au bout d’un mois je viens faire le point sur ma progression.

D’ici
À là, en ce 6 février.

…… Ce plaisir calme, reposant et générateur de bien-être n’est pas amoindri par les nombreuses fois où je dois défaire tel ou tel motif raté. J’ai ainsi recommencé le lapin, les yeux de la chouette comme ses « oreilles » de plumes, le bout du chemin… Et je vais refaire le nez du nounours de gauche avant de lui créer un blanc de l’oeil puis un short voire une chemise.

…… Un mois est passé et j’en ai certainement encore pour un mois. L’impression de peindre avec des fils ne me quitte pas. Voici les images de toutes ces étapes. A vous de les remettre dans l’ordre chronologique.

…… Bien sûr tout ceci me prend des heures et bien des jours! Ne vous demandez pas où je suis car la réponse est immanquablement : dans mon fauteuil, à ma tâche ! Pour le montrer ici j’ai songé à mettre une vidéo ( enfin un diaporama en musique) sur ma chaîne youtube, actuellement vide de contenu personnel, mais finalement j’y ai renoncé. Point n’est besoin de commentaires invasifs. Seuls ceux qui savent lire des articles m’intéressent. Je n’ai toujours pas d’instagram et plus de Facebook depuis belle lurette.

…… Aucun modèle d’ensemble n’a été suivi et je me suis donc aussi largement trompée pour les nuances de couleur ( par exemple dans le ciel où je dois remettre du bleu clair afin de respecter la courbe de la perspective à l’horizon) mais tant pis… Il me semble que ce sont les imperfections qui rendent une oeuvre unique et qui l’éloignent du réel pour lui donner les couleurs de l’imaginaire. Dans quelques temps j’actualiserai cet article avec la suite de l’ouvrage.


Fin d’année 2021 et début 2022 :

                Oui le Père Noël a fini par arriver chez nous… mais il est passé sur le balcon car deux d’entre nous étaient confinés parce qu’ils étaient cas-contact. Nous avons heureusement pu être ensemble à l’extérieur et Mininous s’est bien régalée, nous amusant aussi par ses réflexions impayables! J’ai bien reçu mes commandes de cadeaux… Le Père Noël est super attentionné! Voici donc une sélection de bons moments passés et une annonce de bons moments futurs avec la douceur et les surprises des gâteaux!

                Nous voici donc entrés en 2022 :

Je vous souhaite Bonheur et Santé surtout, avec cette image, que je trouve désopilante, reçue de mon amie France.

                Désormais je me lance dans de nouveaux projets, après avoir visionné une nouvelle chaîne Youtube à laquelle je suis abonnée: 행복자수happyjasu

                (Vous devriez aller découvrir cette chaîne après avoir visionné cette vidéo )

                Voici maintenant mes débuts en la matière (comme toujours j’invente mon propre style avec un petit zèbre de dos. En projet, j’ai un renard et un lapin. Le nounours n’est pas encore habillé car j’hésite encore sur son sexe… et surtout je dois aller acheter des fils , raison pour laquelle le nounours de gauche qui est en train de marcher est resté en panne!):

                Bref… Prenez soin de vous et passez une bien meilleure année que 2021 avec « la nouvelle aux 3 fois 2 » (je vais chercher si 6 ou 3 ont une valeur particulière en numérologie) : 2022!


Broderie 2.0

. -Qu’as-tu fait Véro ces derniers temps?

. – Des petits oiseaux. Des mésanges pour papy H.

. Il me semble que désormais, on peut enfin parler de broderie parce que, parfois seulement, je trouve que j’ai quelque mérite !

Mais je vois toujours des défauts alors je dois encore travailler !

Broder… des progrès ?

Les cercles n’ont pas l’air très ronds mais ils le sont; c’est parce que je ne tire pas le tissu de façon égale tout autour.

La pratique produit une certaine progression. Comme toujours, pourquoi faire simple quand on peut faire compliqué et selon cette loi idiote à laquelle je ne peux m’empêcher d’obéir , j’ai commencé ces « écussons » circulaires de 8 cm sur 8 ( ben j’aurais dû choisir encore plus petit, non? ), cette taille m’ayant été imposée par la volonté de faire entrer 7 médaillons dans un cerceau à broder!

Je ne suis pas trop mécontente des petits amoureux que j’ai copiés sur le superbe blog nommé Le blog d’Angèle dans l’article Au fil des nichoirs, partie 3, du premier juin.

Ils amuseront certainement Mininous, bien qu’ils soient loin d’être parfaits!

Les oiseaux amoureux

Le visuel choisi pour les trois femmes de ma famille ( moi comprise ) est un bouquet… de coeurs avec un noeud qui m’a donné du souci pour l’équilibrer. J’aurais pu faire des molécules d’eau pour Karen, chimiste, un avion ou une clarinette pour ma belle-fille (évoquant son métier par l’un ou sa qualité de musicienne ) … mais je manque de temps alors je nous unis toutes les trois par tous ces petits coeurs, réservant mon inventivité aux hommes de la famille.

On a parfois l’impression que j’ai tiré sur la toile… mais en fait… le dessin est tout petit et vu ici en très gros plan!

Je ne suis pas mécontente non plus de ma pièce d’échec, un roi évidemment pour mon fils chéri, qui aime tous les jeux de réflexion, et qui est ce penseur dont je suis si fière.

Mon roi

J’ai beaucoup travaillé aussi pour lui broder un stéthoscope, en rapport avec son métier.

Les zig-zag représentent un bout d’électroencéphalogramme et ne sont pas en rapport avec le coeur mais avec la spécialité PSY.

. De même j’ai symbolisé le métier de mon gendre par des instruments de recherche en chimie ». J’ai voulu dessiner des fioles , une sorte d’expérience de distillation et décantation, de préparation complexe dans des tubes à essai …

Et j’ai ajouté une toque de cuisinier évoquant sa passion pour la cuisine, dans laquelle il excelle aussi.

Les nombreuses erreurs produites par un si petit espace de travail m’amènent souvent à défaire les points laborieusement alignés… et en outre mes projets réclament aussi des révisions comme cette toque de cuisinier. Chez ma fille, c’est Papa qui cuisine… et Mininous! Elle goûte tous les légumes en plein épluchage et met volontiers la main… dans les saladiers pour grignoter avant tout le monde!

Eh bien cette toque était tout d’abord trop italienne pour représenter correctement les talents de mon gendre, à mon avis.

Il me reste à réaliser l’oiseau et sa mangeoire correspondant à Papy H.

Conclusion, ai-je progressé ? « Un peu mais guère », selon l’expression pagnolesque! Tant pis, je persévère !

Légende de la dernière photo : Mon index (pas du tout manucuré mais si souvent récuré, comme à l’habitude d’une personne aussi ordinaire que moi) permet d’évaluer la taille de cette toque de cuisinier (environ 1cm sur 2.5)


Travaux « de dame »

Comme, m’étant crue sportive et contente d’avoir retrouvé « ma forme » de 2015 grâce à mes séances de vélo elliptique, j’ai trop fait d’activité physique, ajoutant de la marche rythmée et un grand circuit le même jour… Je me suis trop fatiguée et mon moral en a pris un coup, le jour où j’ai tout raté en cuisine, exercice dans lequel je ne brille guère.

J’ai eu des courbatures et vu une baisse de mon légendaire esprit positif… pleurnichouillant lamentablement… Alors les séances « de sport » ne seront plus quotidiennes mais seront effectuées tous les deux jours… Et je me suis mise à la broderie… Entre deux nettoyages ou rangements.

Je connaissais la technique puisque, d’une part, autrefois, pendant mes études, les cours de technologie étaient soit du bricolage soit de la cuisine ( cours détesté), soit de la couture. Et d’autre part, ma mère m’avait appris à coudre très tôt, du fait que ma grand-mère maternelle avait été Couturière à domicile et l’avait instruite par nécessité.

Les points de base révisés… Me voici occupée par le point lancé, le point passé empiétant…etc. Le travail doit être aussi beau au dos qu’au devant ( hum hum!) et il ne faut pas faire de noeud pour débuter une aiguillée… L’art se pratique longuement ! Voici mes débuts :

Devant :

Dos:

C’est loin d’être parfait… Mais voilà qui m’occupe sainement !

Petites précisions pour Angèle de l’Ouest qui m’encourage si gentiment en commentaire et qui est, elle, une véritable brodeuse comme vous en jugerez en allant sur son blog : ma particularité est que… je fais tout ( mais alors TOUT) en amatrice !!!

J’ai utilisé du fil DMC venu de Chine et acheté à Carrefour ( j’ignore totalement combien de fils il contient) et aussi… Du fil polyester de ma boîte à couture plié en 4…. Attendez, il y a mieux : la toile de base…. Est un carré de lin… Découpé dans une chemise tant aimée et donc la broderie est… Vintage! Quand je serai maître en la matière, j’achèterai le véritable matériel chez Cultura…

Pardon Angèle de vous décevoir certainement… Toutes mes réalisations sans exception sont du bricolage! Certaines n’ont donc duré que quelques mois, d’autres sont assurément déjà en fond de poubelle chez les personnes à qui j’en avais fait cadeau… Cela ne m’attriste pas du tout… Le blog est là pour en perpétuer le souvenir ! Et leur disparition m’encourage à créer encore et encore.


Cadeau de naissance:

J’ai brodé un nouveau tableau pour offrir ses premiers Barbies et Kens à la petite fille qui vient de naître.

Le recto (sur la photographie duquel j’ai ôté le patronyme, bien sûr):

premiersBarbiesetKens

Le verso:

mai2014 004

J’ai essayé de tout faire très propre.

Et comme d’habitude, j’ai utilisé de la soie et du satin.

L’étoile brillera la nuit, comme un point de repère et la maman pourra défaire les noeuds pour placer d’autres souvenirs bien à elle destinés à son enfant.

Mes doigts en restent  tout piqués… car l’aiguille à broder est tout de même un peu pointue…

Mais mon coeur chante encore de toute cette pensée créative que cela m’a procurée.

Encore un bon souvenir à engranger dans ce blog de mes collections.