Réfléchir sur trois fois rien, demeurer dans le léger pour ne pas s'abîmer dans le grave.

Articles tagués “Sainte Victoire

Mars sur ma planète :

Les jours se suivent… bla bla bla! Le 1er mars baignait dans la douceur et le soleil printanier…

Nous marchions allègrement près de la sainte Victoire…

Marcher prend du temps mais nous rend des racines, pour nous accrocher à toute paroi, comme le font les pins :

et nous avons de la chance de n’être soumis qu’au couvre-feu à 18 heures pour l’instant…

Marcher prend du temps… et quand on rentre… on s’écrase sur le divan dans une bonne quiétude…

Alors, quand dès le 2 mars… tout redevient gris souris dans le coin…

ce n’est pas grave car nous avons pu respirer librement dans nos collines (Malgré les détritus vus ici ou là… la France reste belle) et parce que nous allons pouvoir reprendre le chemin de l’école avec de beaux paysages en tête…


DE NOVO

Plusieurs traductions de cette expression sont possibles:

1. « Du neuf »:

SoleiletBrumePieetPindeVictoire

Voici ma Sainte Victoire sur fond de neige avec brume au pied, au passage d’une pie en vol…

Le pin de droite pousse l’œil à étager ses regards jusqu’à l’arrière-plan du pic neigeux.

Soleil et brume, pie et pin.

Cette photo est une bonne raison pour ne pas me séparer encore de mon APN qui parfois me trahit… alors qu’il ne photographie qu’à 12 mégas! Son zoom est toujours extra.

2. « A nouveau » nous avons pu faire les soldes.

prixcassé

J’ai ressenti un coup de cœur pour un livre… de cuisine …alors que je déteste cuisiner!

Parce qu’il parle de crudités et que la descente du prix m’a grisée, (moi qui ne bois jamais)!

Faire une bonne affaire, voilà le premier plaisir de cette cuisine-ci!

3. »Du neuf »…  J’aime le toc plus que le vrai. Ainsi je me prépare pour Carnaval qui s’annonce tardif cette année… le 4 mars ai-je lu!

lesbijouxdelacouronneentoc

Voici un coffret en métal repoussé qui m’a été offert et m’est très cher au cœur. C’est un cadeau que j’estime et qui me plaît infiniment.

Je l’ai rempli de bijoux en toc, achetés pour 3 ou 4 euros à peine, qui chatoient sous la lumière… à si peu de frais.

Seuls les bijoux sont en toc, je le répète. Le coffret est un objet qui représente certainement beaucoup de travail et qui me touche particulièrement.  La mention « made in China » est apposée au dos des bijoux en plastic avec joyaux en plastic et attaches en plastic… mais je les trouve si mignons que je les conserve avec satisfaction.

(Précision d’une reine des bévues (moi)… Quand on m’a offert ce joli coffre, il contenait des palets de pâte de coing… trop agréables à mon palais! Et… mes pattes qui en sont plus riches de gras !

Pour que le port du maillot n’en soit pas laid… il ne me faut pas les crêpes, pas les pâtes… ni  les  chocolats de Pâques, cette année!

Ou je devrais me costumer en poussah pâle Eh! Eh!

Pouce! Ah! Ah!)

Pardon! Je ne peux pas m’empêcher de jouer avec les mots (puisque: « les jeux de mots laids font les belles jambes » évidemment!).


Bien faire ses devoirs:

Par temps de pluie, pendant les vacances… je fais mes devoirs!
Et c’est l’occasion de ranger les récents cadeaux de mes petits ados.
La dame d’Anaëlle et le poème d’Océane s’accordent avec la météo par le thème de celui-ci et certains matériaux de celle-là (comme le rouleau de papier de WC qui lui sert de corps).

L’un est très touchant et l’autre désopilante, tous deux m’enchantent et me consolent des difficultés rencontrées avec d’autres ados, ceux qui me trouvent des défauts pour excuser les leurs.


Il faut que ce soit le dernier article de cette année scolaire dans lequel je citerai des prénoms afin de ne pas créer de compétition, ni susciter de rancœur…

Amélie, Océane, Anaëlle, Benoit…, ces enfants-ci me sont un bonheur alors, juste une fois pour toutes… parlons encore de la gentillesse de Carla, l’enthousiasme d’Antoine, l’impulsivité sans malignité de Nicolas, la joie de Clément, la présence compétente et paisible de Malo, l’exemplarité de Victoria, l’originalité d’Aristide, la bonne volonté de Maëlle, la présence attentive de Lucas, l’écoute de Nandy, les bonnes réponses de Lyna, les efforts de Louise

Plusieurs  familles m’ont fait confiance malgré toutes les difficultés occasionnelles (celle de Carla par exemple) et je viens de recevoir un mot d’Armel  qui  s’est rappelé à mon souvenir dans un mail très sympathique.

Je suis vraiment très heureuse de sa réussite dans la vie comme de celle de tous ceux qui m’ont montré leurs qualités humaines.

Après la pluie… Le beau temps!


« To pür kaï ton üetion chronon »

« Le feu et le temps pluvieux »

Voici une nouvelle qui va réjouir ceux qui ne me trouvaient trop chanceuse:

LA PYRALE du BUIS attaque notre allée et menace nos buis d’extinction…

Il s’agit d’une chenille qui devient un papillon de nuit et elle est très vorace.

La plante se dissout en dentelle mortifère…

Ou bien  les feuilles ne sont plus que des fantômes d’elles-mêmes, comme après le passage d’un feu.

Bien sûr nous traitons les arbustes… qui, chez nous, sont heureusement encore assez verts…

Pourvu que nous réussissions à les sauver.

Titi soigne sa  pépinière avec une attention redoublée…

Un arrosage régulier crée de jolis arcs-en-ciel familiaux…

Et puis le temps s’est mis à la pluie… le temps d’un passage de nuages original:

On dirait que des personnages ont pris place dans une tribune au-dessus de nous…


O.V.N.I. et O.V.I. / U.F.O. and I.F.O.:

Parce que c’était l’un des derniers matins de l’été où j’ai le temps de flâner devant ma fenêtre à 6 heures quinze (et ces jours-ci il fait presque froid, fenêtres ouvertes)… j’ai assisté à une aurore … rythmée!

D’abord l’habitant divin du ciel a déposé une coupe de feu très « Harry Potteresque »  (ou un tabouret pliant de type romain!) en plein milieu de mon horizon…

Puis une espèce de montgolfière a traversé de gauche à droite… qui s’est révélée avoir l’apparence définitive… d’un escargot aérien, un O.V.N.I. / U.F.O. donc.

Une soucoupe nébuleuse a précédé une navette spatiale sub-stratosphérique féérique et elles ont dérivé sur fond d’embrasement céleste…

Une sorte d’otarie ou de monstre du Loch Ness les a suivies, toujours dans le même sens…

Lorsqu’apparut la trajectoire triomphante  et ascendante d’un avion… venant de l’Est et s’avançant au Sud… Premier O.V.I./ I.F.O.

Puis celle d’un deuxième…

Une escadrille d’oiseaux non identifiables à cette distance, a traversé l’espace de droite à gauche, remontant vers le Nord…

Le regard partait dans tous les sens de l’espace visible, ce temple matinal…

Les avions ont fait la course sans jamais se rattraper, dans une ascension fulgurante, loin, si haut, si loin… avant de s’échapper de mon regard.

Ce fut une histoire sans paroles et presque silencieuse…

Mais qui faisait comprendre comment Beethoven a pu être musicien malgré sa surdité et composer des symphonies fracassantes et divines!


Oiseaux et montagne, présence et absence…

Dans mon horizon favori,le brouillard avait tout  gommé sauf quelques halos de lumière…

zbrouillard

Puis le soleil s’est levé mais la brume qui demeurait…

zabsence

avait estompé la Sainte victoire…

zbrume

Enfin… un oiseau s’est perché…

zprésence1

tout en haut du grand if….

z2présences

surplombant toute la vallée… Ensuite il a pris son envol …

zabsence

Et deux tourterelles sont venues roucouler pour nous réveiller tous en douceur.

ztouterellesamoureuses

Je n’ai rien retouché, me contentant de recadrer et encadrer mes photos).


Image

Cézanne a peint:

juin 001