Réfléchir sur trois fois rien, demeurer dans le léger pour ne pas s'abîmer dans le grave.

Non classé

Un bilan de 2022

Année de naissance et d’arrivée dans la famille d’Isis et de la Reine de Saba. Leur robe noire m’a porté chance puisque ma famille a vécu une année heureuse, par une contradiction magnifique et sans appel de la superstition des ignares! 

Voici le dernier jour de ma première année complète de retraitée.

Prendre le temps sans me préoccuper d’un quelconque emploi du temps imposé, tel fut le premier avantage et le plus agréable de cette époque de ma vie. Cette possession de mon temps m’a permis de profiter pleinement de ma famille, puisque j’ai eu l’avantage énorme d’avoir une bonne santé, même avec les quelques contretemps occasionnels inévitables quand on prend de l’âge.

Demeurer 24 heures sur 24 auprès de PapyH, c’est du sport pour qui souhaite rester de bonne humeur toute la journée !… Mais je travaille beaucoup pour conserver ma zénitude et ne pas être à mon tour sujet d’exaspération pour autrui. « Patience et longueur de temps font plus que force et que rage », comme dit LF. 

On ne peut pas affirmer que ma présence sur Terre ait rendu de grands services au Monde… Mais quoique je ne fonctionne plus pour la Nation, je ne lui crée aucun problème non plus, essayant de vivre avec raison et sagesse. 

Pendant ces 365 jours, j’ai parcouru Internet pour y rencontrer des blogueurs dont les plus blagueurs sont devenus des copinautes avec qui échanger des avis, des renseignements ou des réactions diverses. Je « rends visite » quotidiennement à un dizaine d’entre eux. Comme j’ai perdu momentanément le goût de remplir mes étagères de bouquins, je lis ainsi des kilomètres d’articles de blog auxquels j’ajoute mes propres productions… bref, nous contribuons à nourrir cette bibliothèque virtuelle dont le verbiage cache des trésors, des autobiographies, des poèmes et des chroniques d’actualité…etc et pas mal d’idioties aussi (les miennes comme les autres). Je me tiens le plus éloignée possible des versatilités de caractère de certains comme des opinions politiques d’autres. La vanité de la politique m’effare autant que la violence des infos.

A la télévision, je ne regarde que les belles émissions comme « Prodiges », pour me remplir les yeux et les oreilles de moments culturels dignes d’intérêt… mais plus trop les Informations qui n’ont guère mérité ce nom!

Sur le Net, aucun « challenge » ni rallye ne m’intéresse dans la mesure où l’esprit de compèt m’a définitivement quittée. Les contraintes que je m’impose priment et je me veux seule juge de mes réussites. Les « une image, pas de mot » ne sont pas pour moi. Je n’entre dans la danse des groupes qui s’expriment que pour un commentaire ou deux que j’essaie de rendre humoristiques et bienveillants, les plus amicaux possibles.

En tant qu’abonnée Netflix très très très assidue… J’ai visionné une infinité de séries télévisées coréennes. Mes préférées concernent le Moyen-âge asiatique ( Joseon). En ce moment « Under the Queen’s umbrella » est un chef-d’œuvre incontournable. Peu de gens sont au fait de ce genre que je regarde en solitaire.

La solitude est une amie qui ne vous contredit jamais et elle n’est pas synonyme d’ennui pour qui sait lire, écrire, rêver, dessiner, broder, observer, manipuler des images et des mots…

Et pour l’actualité ? Et en ce qui concerne les rapports humains? Et la Santé et l’avenir du Monde? Euh… Eh bien… Comme l’écrivait Louis XVI dans son journal : « Rien »… Je continue de réparer les horloges de mon domicile.

Publicité

Transmission…

Mininous m’a envoyé un chat décoré par ses soins que je trouve particulièrement mignon, réussi et inventif. (Merci les parents!) Il s’ajoute, et en bonne place, à ma collection de chats dont plusieurs exemplaires sont déjà des oeuvres de ma petitoune, puisque le motif 🐱 avec le motif 🐸 sont mes préférés !

Celui-ci est le chat de ses 5 ans… L’ont précédé le tricolore de ses 4 ans et le tacheté de ses trois ans! J’espère en avoir un par an pendant longtemps ! 

Ma relève, en tant que bricoleuse du quotidien, est assurée ! Ma fille et ma petite-fille feront de jolis bidules qui nous plairont et je sais que mon fils a lui aussi les mêmes goûts et prédisposition s. Je suis très fière de cette transmission-là qui consiste à fabriquer des trucs avec trois fois rien dont la durée de vie est peut-être très courte mais le profit pour le bien-être moral tellement immense.

Les collages en carton sont mes préférés et je suis encore restée hier plus de 8 minutes devant mon portable,  fascinée par une vidéo de DIY qui proposait une étoile en carton à partir de rouleaux de papier WC! Plus marteau que moi, on meurt! 

Cette journée commence sur les chapeaux de roue pour moi !  Merci ma famille! 

PS à remarquer : les emballages vides de chocolats faisant office de présentoirs !


DIY: Ouf! Juste à temps.

Qu’est-ce qu’on a mangé comme camemberts… en un peu plus de deux ans ( donc moins d’un par mois quand même ) !  J’ai eu un peu de mal à réunir 24 boîtes et il m’a fallu me contenter de 6 plus petites. Une cagette de mandarines sert de support pour un transport plus aisé.
Les industriels auraient pu penser aux personnes qui réutilisent leurs boîtes et coller moins fort leurs étiquettes, tout de même !

Heureusement que j’avais un peu de peinture acrylique (elle sèche très vite sur « le bois ») mais je n’ai pas verni le tout puisque, comme un grand nombre de mes réalisations… Tout ceci finira au garage, ou jeté, mais avec la satisfaction d’avoir trouvé un deuxième usage, un recyclage ! 

La garniture est bêtement constituée de sucreries diverses (papillotes, KitKat, M&M’as, biscuits…)  pas plus grandes que 10 ou 11 cm de longueur/largeur et 3 ou 4 cm de haut, distribuées en multiples de deux par boîte puisque je vais offrir ce calendrier made in chez moi aux compagnons humains de la Reine de Saba et d’Isis (seuls ceux qui suivent mon blog comprendront) car Mininous habite de l’autre côté de la France, trop loin de nous, et ses parents lui ont déjà confectionné le sien avec des petits sacs de toile au pied du sapin déjà installé. 

A cause des petites boîtes, les premiers nombres se répartissent au sommet des trois piles, maintenues par les rubans et un système de passants en fil de fer décoratif dont les extrémités sont scotchées à l’intérieur des couvercles… Bref cette réalisation n’a rien d’éternel ! 

Quatre contenus-surprises dont je donnerai la nature dans un MAJ ultérieure en janvier ont pour fonction de faire sourire ceux qui recevront ce cadeau fait avec amour pendant mes heures de travaux manuels.

Ah oui! Justin me rappelle par son commentaire que je n’ai pas expliqué l’incohérence des nombres : j’avais d’abord placé les 6 petites dans la même colonne… et comme il en fallait deux grosses pour l’équilibre de l’ensemble… j’ai trouvé plus esthétique de les ranger ainsi… Papy H. m’a suggéré de recommencer car c’est l’affaire d’un peu de peinture… mais la caractéristique de TOUS mes travaux… c’est leur imperfection! Le bidule fragile qui se détache, le machin qui gondole ou… l’ensemble qui s’effondre! Je suis la « professeure Tournesol » du bricolage! 🙃


Constat

Deux années complètes à ne voir d’autre soignant que le dentiste et les infirmiers me vaccinant… Deux ans à ne plus souffrir d’aucune douleur articulaire… Et un simple vaccin contre la grippe m’aurait cassé le moral… Non, non, non! Me voici requinquée et prête pour de nouvelles élucubrations et réflexions diverses dans cet espace où je m’étale pour ne pas me perdre. 

Je tombe alors sur cette illustration du chiffre 5 destinée à ma petite-fille… Germe en mon esprit un constat explicite : la chance de pouvoir jouir de ses cinq sens chaque jour est à apprécier et à préserver.

Cessons les plaintes et jérémiades !  Point de sonotone. Deux yeux en état de fonctionnement satisfaisant… Avec lunettes évidemment ! Une peau pas trop ridée capable de percevoir les Zéphirs les plus doux…  

 C’est dit : je vais faire usage de ma dentition préservée à 90 % pour croquer mes pommes…  avant de devoir les jeter !
Sus au Gaspi !


Ladybug va à l’école ! 🐞

                Mininous, ma petite-fille adorée, est une nouvelle Marinette, de 4 ans et demi (pas celle des Contes du chat perché mais Marinette Dupain-Chen, celle de Miraculous) et elle va à l’école d’un pas guilleret!

                D’abord soucieuse dans sa jolie tenue de rentrée, elle a vite retrouvé le sourire en s’investissant dans la première activité de la journée.

                Je lui souhaite de transformer tous les « akumas » envoyés par de méchants « Papillons », quelle que soit leur origine, en de superbes insectes blancs comme la candeur et la lumière intense du Bien et du Savoir.

                Comme j’aimerais retrouver les meilleurs moments de mon métier passé… Uniquement les meilleurs, évidemment ! Revoir tous ces petits visages heureux d’être complimentés avec éclats (et je ne lésinais pas en louanges) surtout après l’énoncé d’une réserve quelconque.

                Que la magie des rêves de Mininous illumine le quotidien de tous !

                BONNE RENTRÉE à tous les héros des efforts quotidiens, des études, des Recherches et de la Culture, petits ou grands, quel que soit leur âge !

… à tous les sportifs de l’intellect!


Qu’une goutte 🌊

Qu’une goutte en berceau de nature

 

Moins qu’un dé de vie pure

Servie sur pétale de verdure

Afin que présence croisse et dure…

Plus qu’une seconde

Sur terre féconde

L’homme et l’onde

Toute ronde

Fonde

Une ombre profonde

Tout un monde…


SALVE, REGINA ! 👸

La famille royale anglaise m’a toujours fascinée. Alors, « Portez-vous bien, votre Altesse ! »

Ne me cherchez pas, je passe la journée à Londres… à la TV, bien sûr !

Déjà j’ai assisté à Trooping of the colour… Et j’ai des choses à dire : les chevaux étaient magnifiques mais j’ai bien vu que certains bavaient de chaleur; l’un d’eux s’est débarrassé de son cavalier tandis qu’un autre refusait d’avancer… Pauvres animaux, non ? Ils sont superbes, c’est vrai… Mais…

Les rangs de soldats n’étaient pas aussi bien alignés que je l’aurais souhaité. Papy H faisait mieux défiler ses appelés du temps où le service militaire était obligatoire par chez nous et au bout de deux mois sous les drapeaux seulement. Le voilà qui ronchonne en faisant cette remarque (justifiée, j’en témoigne).

Et ces bonnets en poils d’ours; de femelles ( si, si, pour les officiers) ou de mâles, c’est tout autant attristant … Même en sachant qu’on ne les a évidemment pas exécutés pour les fabriquer.

Et les dames-soldates (c’est bizarre, ce féminin) habillées en costume du XIXeme siècle qui tirent les 120 coups de canon… C’est traditionnel mais… Un peu ridicule quand même. Et les fumées des avions… Même si l’exhibition est vraiment superbe.

Ce qui m’a plu évidemment, ce sont les chapeaux de ces dames, les consorts et les autres, les lunettes de soleil de la reine, son sourire joyeux, ses perles, sa broche, le bleu ciel de son tailleur… le trio des petits princes au centre d’une famille royale mythique… Je ne boude pas mon plaisir en suivant ce spectacle qui m’émeut pourtant, quoi que j’en dise. ..

Allez… Je vais continuer d’écouter les récits de leur vie, de rêver à ces contes modernes.


Petit bien-être à moindre frais…🥬🥒🥕🥓

Quand on dispose d’un petit jardin, qu’il fait beau, qu’on a trois légumes et un peu de viande au frigo… Un petit barbecue peut s’envisager… Et pourtant je n’aime pas sentir le feu dont la fumée trouve toujours le moyen de s’insinuer dans la maison…

Pendant que Papy H. s’active auprès du point d’eau et malgré le petit souffle de vent qui s’est invité, je reste dans les parages, histoire de ne pas laisser le cuistot tout seul.

Le brasero est son oeuvre et n’a pas coûté le moindre sou puisque fait de matériaux de récupération. Les fers de brochette sont montés sur un manche de sa création et, aujourd’hui, il remplace le sèche-cheveux par un éventail en carton!

Après la cuisson des poivrons, celle d’un peu de poitrine de porc me donnera l’impression d’être actrice dans l’un de mes dramas coréens… Mais sans les épices ni kimchi, dont j’ignore le goût et ne souhaite pas le découvrir. Je n’apprécie pas les assaisonnements compliqués ! Pas de soju non plus pour mon époux, très conformiste au point de détester entendre les dialogues coréens et de fuir ma télé pour vite aller regarder sur la sienne un vieux Monk ou une autre diffusion en version française !

Allez… je vais peler les poivrons! Bon appétit à ceux qui passeront par là.


Partition céleste et géométrie 🎼🎵🎶

Ce matin, en ouvrant les volets, j’ai vu le fil du téléphone traversé par les trajectoires des avions de lignes …

et j’ai eu envie de monter une gamme!

ou de vérifier les comptes de la Nature, car les avions continuaient de tracer des droites encore et encore, tandis que leur plan orthonormé s’effilochait sous les bulles de vapeur. Les facétieuses s’évadaient en suites de Fibonacci… Je cherchai le nombre d’or…

Mais je trouvai des multiples de 5 pétales de pourpre et rose… 5… Normal au mois de mai !