Réfléchir sur trois fois rien, demeurer dans le léger pour ne pas s'abîmer dans le grave.

Non classé

Ladybug va à l’école ! 🐞

                Mininous, ma petite-fille adorée, est une nouvelle Marinette, de 4 ans et demi (pas celle des Contes du chat perché mais Marinette Dupain-Chen, celle de Miraculous) et elle va à l’école d’un pas guilleret!

                D’abord soucieuse dans sa jolie tenue de rentrée, elle a vite retrouvé le sourire en s’investissant dans la première activité de la journée.

                Je lui souhaite de transformer tous les « akumas » envoyés par de méchants « Papillons », quelle que soit leur origine, en de superbes insectes blancs comme la candeur et la lumière intense du Bien et du Savoir.

                Comme j’aimerais retrouver les meilleurs moments de mon métier passé… Uniquement les meilleurs, évidemment ! Revoir tous ces petits visages heureux d’être complimentés avec éclats (et je ne lésinais pas en louanges) surtout après l’énoncé d’une réserve quelconque.

                Que la magie des rêves de Mininous illumine le quotidien de tous !

                BONNE RENTRÉE à tous les héros des efforts quotidiens, des études, des Recherches et de la Culture, petits ou grands, quel que soit leur âge !

… à tous les sportifs de l’intellect!


Qu’une goutte 🌊

Qu’une goutte en berceau de nature

 

Moins qu’un dé de vie pure

Servie sur pétale de verdure

Afin que présence croisse et dure…

Plus qu’une seconde

Sur terre féconde

L’homme et l’onde

Toute ronde

Fonde

Une ombre profonde

Tout un monde…


SALVE, REGINA ! 👸

La famille royale anglaise m’a toujours fascinée. Alors, « Portez-vous bien, votre Altesse ! »

Ne me cherchez pas, je passe la journée à Londres… à la TV, bien sûr !

Déjà j’ai assisté à Trooping of the colour… Et j’ai des choses à dire : les chevaux étaient magnifiques mais j’ai bien vu que certains bavaient de chaleur; l’un d’eux s’est débarrassé de son cavalier tandis qu’un autre refusait d’avancer… Pauvres animaux, non ? Ils sont superbes, c’est vrai… Mais…

Les rangs de soldats n’étaient pas aussi bien alignés que je l’aurais souhaité. Papy H faisait mieux défiler ses appelés du temps où le service militaire était obligatoire par chez nous et au bout de deux mois sous les drapeaux seulement. Le voilà qui ronchonne en faisant cette remarque (justifiée, j’en témoigne).

Et ces bonnets en poils d’ours; de femelles ( si, si, pour les officiers) ou de mâles, c’est tout autant attristant … Même en sachant qu’on ne les a évidemment pas exécutés pour les fabriquer.

Et les dames-soldates (c’est bizarre, ce féminin) habillées en costume du XIXeme siècle qui tirent les 120 coups de canon… C’est traditionnel mais… Un peu ridicule quand même. Et les fumées des avions… Même si l’exhibition est vraiment superbe.

Ce qui m’a plu évidemment, ce sont les chapeaux de ces dames, les consorts et les autres, les lunettes de soleil de la reine, son sourire joyeux, ses perles, sa broche, le bleu ciel de son tailleur… le trio des petits princes au centre d’une famille royale mythique… Je ne boude pas mon plaisir en suivant ce spectacle qui m’émeut pourtant, quoi que j’en dise. ..

Allez… Je vais continuer d’écouter les récits de leur vie, de rêver à ces contes modernes.


Petit bien-être à moindre frais…🥬🥒🥕🥓

Quand on dispose d’un petit jardin, qu’il fait beau, qu’on a trois légumes et un peu de viande au frigo… Un petit barbecue peut s’envisager… Et pourtant je n’aime pas sentir le feu dont la fumée trouve toujours le moyen de s’insinuer dans la maison…

Pendant que Papy H. s’active auprès du point d’eau et malgré le petit souffle de vent qui s’est invité, je reste dans les parages, histoire de ne pas laisser le cuistot tout seul.

Le brasero est son oeuvre et n’a pas coûté le moindre sou puisque fait de matériaux de récupération. Les fers de brochette sont montés sur un manche de sa création et, aujourd’hui, il remplace le sèche-cheveux par un éventail en carton!

Après la cuisson des poivrons, celle d’un peu de poitrine de porc me donnera l’impression d’être actrice dans l’un de mes dramas coréens… Mais sans les épices ni kimchi, dont j’ignore le goût et ne souhaite pas le découvrir. Je n’apprécie pas les assaisonnements compliqués ! Pas de soju non plus pour mon époux, très conformiste au point de détester entendre les dialogues coréens et de fuir ma télé pour vite aller regarder sur la sienne un vieux Monk ou une autre diffusion en version française !

Allez… je vais peler les poivrons! Bon appétit à ceux qui passeront par là.


Partition céleste et géométrie 🎼🎵🎶

Ce matin, en ouvrant les volets, j’ai vu le fil du téléphone traversé par les trajectoires des avions de lignes …

et j’ai eu envie de monter une gamme!

ou de vérifier les comptes de la Nature, car les avions continuaient de tracer des droites encore et encore, tandis que leur plan orthonormé s’effilochait sous les bulles de vapeur. Les facétieuses s’évadaient en suites de Fibonacci… Je cherchai le nombre d’or…

Mais je trouvai des multiples de 5 pétales de pourpre et rose… 5… Normal au mois de mai !