Réfléchir sur trois fois rien, demeurer dans le léger pour ne pas s'abîmer dans le grave.

Articles tagués “oiseaux

Eclairages et réminiscences…📸🔦💡

            Comme Mininous a repris le chemin de sa maternelle parisienne… la maisonnée est bien silencieuse. Le soleil☀️, néanmoins, continue de briller sur le cerisier du jardin 🍒qui approche certainement du demi-siècle d’existence… Il paraît qu’un tel arbre🌳 peut vivre jusqu’à 100 ans… Le nôtre a déjà bien vieilli et ses « cicatrices » sont visibles ainsi que les coupes subies… pour le maintenir en vie!

            Le cadrage photographique 📸change le regard porté sur le tronc éclairé par le soleil du matin… à gauche les fruits sont nombreux et la star, sur laquelle le projecteur solaire est sensible, brille de mille feux, s’imposant à tous par son éclat comme la première de toutes…. à droite, l’entaille du bois amène le regard sur la deuxième cerise mise en lumière et les autres qui attendent d’être remarquées à leur tour comme à l’arrivée d’un gala💐… Ce sont les métaphores de la gloire dans notre société!

            Nous avions l’impression que les fruits étaient bien petits cette année et guère dignes d’être appelés des burlats… mais ils grossissent et les oiseaux ne les ont pas tous mangés… Nous ne traitons pas l’arbre (et nous avons certainement tort) mais nous ne mangeons pas non plus ses fruits car ils arrivent à mâturité avec… fourrage de vers assuré! Ce sont les oiseaux qui en profitent, surtout les mésanges que nous voyons avec plaisir du fait qu’elles sont des dévoreuses de chenilles processionnaires…

            A l’école, hier, Mininous a appris à dessiner… un serpent! 🐍Sans doute pour peupler un Eden imaginaire… et s’assurer l’accès aux connaissances!

            Je ne peux pas m’empêcher d’être attristée parce que les piverts ont délaissé le coin… sont-ils morts ? (Ils nous réveillaient vers 6 heures par leurs « rires » fracassants et je crains que quelqu’un les ait tués… Par ici les gens sont bien jaloux de leur « tranquillité » et ils ont déjà par le passé tiré sur les pies ou les geais pour les faire taire! ) J’espère qu’ils ont juste changé de lieu de prédilection.

            Le passage de Mininous laisse des souvenirs vivaces… Je l’entends encore chanter « Stone le monde est stone » parce que « C’est Maman qui chante ça ». Et au frigo… les fromages et desserts pour enfants sont à terminer… Et aux toilettes, on entendrait presque notre toute petite crier encore « J’ai fini! » pour qu’on vienne tirer la chasse hors d’atteinte! Grâce à ses parents nous la voyons presque quotidiennement avec Whatsapp😍… La technique a du bon tout de même!😊


Même décor, plusieurs acteurs! 🐦🎞️ Mise à jour… du lendemain (étourneau et pivert)!

  • Dans les mêmes lieux… première séquence : l’oiseau noir… J’ai cru voir un merle, un juvénile car il est plus tacheté brun que noir mais, d’après mes recherches dans les deux livres de droite et surtout sur Internet,

il s’agirait plutôt d’un étourneau sansonnet, bien que je n’aie pas vu spécialement de reflet vert sur sa robe de plumes…, qui est venu voir s’il était possible de manger un bébé mésange! …

Si quelqu’un sait faire la différence entre un merle et un étourneau, qu’il ou qu’elle s’exprime… car par honnêteté, je viens de passer plus d’une heure à refaire ma vidéo et la retélécharger sur Youtube! J’ai dû changer de musique (pour que Youtube ne me reproche pas de fournir la même vidéo… ? ) … et j’aimais mieux l’autre!

           Cet oiseau à définir a réalisé une approche en plusieurs temps autour du nid de mésanges bleues dans le paulownia, situé de l’autre côté de l’arbre, au niveau de la fourche morte… puis il a tenté de comprendre comment attraper un oisillon mais il a été bien freiné par les protections que Papy H a installées : une grille et du grillage que l’on aperçoit dépassant du tronc… Ah ! Ah!

Alors… un parent mésange s’est manifesté et installé sur une branche plus haute, en se grossissant tant qu’il a pu et interpellant l’intrus avec insistance… le jeune prédateur a dû se retenir… faisant semblant de se laver les plumes et de se désintéresser du nid… (je n’ai pas intégré cette scène dans la vidéo car ils étaient trop loin de l’objectif et je n’ai pas refait la photo ci-dessous remplacez « merle » par « étourneau » s’il le faut! ).

            Finalement ce jeunot de merle ou cet étourneau tout beau a fait son oiseau nonchalant, tournant autour et est reparti bredouille, après sa promenade…

            Je ne vais pas me spécialiser dans l’observation de la nature… faute d’outil performant pour montrer mes visiteurs ailés📸… Cependant j’ai bricolé une cache qui m’a permis ce matin de filmer le pivert creuseurs de tunnel de plus près (vidéo 🎥 en montage). C’est UN cache ( voilà que je prenais mon portable pour une personne … Mais je lui parle parfois … O.K. Google!) en carton et tissu pour mon portable! Notez… la pince à linge!

Quel plaisir je prends à les regarder et surtout à les écouter… Leurs chants couvrent assez le bruit de l’autoroute toujours plus fréquentée, dont les sons remontent depuis la vallée,entre deux collines, le long de la pente couverte d’habitations où se situe notre toute petite maison.🏡

La réalisation de ces vidéos me fait perdre beaucoup de temps 🎬, même si les transitions de plans sont réduites au minimum… le choix de la musique dans la bibliothèque de Youtube 🎧dure… des plombes ! ( Le niveau de langage montre mon agacement).

  • Séquence 2 : Alors voici le pivert que j’ai filmé grâce au cache…

Je vais arrêter pendant quelques temps d’être « documentariste amatrice » pour les oiseaux ! J’ai changé la vidéo de l’oiseau noir pour que les gens qui iront sur ma chaîne ne lisent pas d’erreur. Je laisse donc la question posée… On verra si quelqu’un me donne la réponse.

  • Désormais je m’occuperai des insectes car j’ai appris à connaître le Bombyle, cette mouche qui a des airs de colibri, grâce au livre de gauche (sur la première photo de cet article) que je recommande chaudement (les deux autres ne doivent plus être disponibles car ils sont en ma possession depuis trop longtemps). Il présente le monde des insectes avec humour et de splendissimes photographies.

Histoires de Pivert… suite 🐦

            C’est en couple que les Piverts sont revenus hier… Ils ont d’abord chassé un merle puis il semblerait que Madame se soit occupée à creuser, creuser… peut-être un nid? On aperçoit le trou déjà énorme sur la photo de gauche…

                        Et puis ce matin, je crois que c’est monsieur qui est revenu continuer le travail de percée du pauvre paulownia devenu HLM! Il m’a fait un beau numéro, un vrai défilé de mannequin!

            Cet après-midi, c’était un pic épeiche, magnifiquement rayé, qui s’est posé là mais il n’a pas su attendre que je dégaine mon appareil photo et s’est échappé dédaigneusement! Une autref ois peut-être…

            Certes, je suis une mauvaise réalisatrice de documentaire animalier… mais vous pouvez admirer une nouvelle fois le pyracantha que j’ai taillé en coeurs!!!

            Quelqu’un peut-il me dire s’il vaut mieux cliquer sur « réservé aux enfants » ou « tout public » quand on télécharge une telle vidéo sur Youtube, SVP?

            A plus!


Woodpecker 🐦

            Ce n’est pas le Woody de Disney mais le pivert de notre jardin! Et il ne chante pas pareil!

            Nous n’avons pu le filmer qu’à travers le rideau de la cuisine, devant laquelle se situe le paulownia, malheureusement mort d’épuisement l’an passé et qui abrite un nid de mésanges bleues…

            On entend le pivert chanter au début de la vidéo. C’est Papy H. qui a identifié son chant le premier. J’avais quant à moi reconnu son espèce, en le voyant passer dans le jardin, avec son manteau vert et sa couette rouge de Viking!

            Il a vraiment l’air carnassier… le bec si pointu … ce pic qui a creusé plusieurs trous dans le tronc auquel il s’agrippe. Désormais quand j’entends son ricanement et que j’aperçois son allure qui n’a rien du dessin animé… j’en ai un peu froid dans le dos parce que je sais qu’il guette le départ des mésanges pour essayer de se servir dans leur nid… à l’affût, aux aguets, bien caché derrière le tronc..

Pensez à cliquer sur « like » en visionnant la vidéo sur Youtube, SVP.


Savoir s’arrêter 🤯

Ai-je exagéré ? Sans doute. Avec l’entrée des tourterelles… j’ai trop créé… Alors je ne vois plus les défauts. Si quelqu’un voit un truc à améliorer, qu’il ou elle me le dise avant que j’ouvre le cerceau et transforme le tout en pochette.

Le cerisier du Japon

Inutile de me demander quelles sont ces fleurs… elles sortent de mon imaginaire car les coquelicots sont trop rouges, les primevères trop fournies… tout est trop… ou pas assez. C’est tout moi, quoi!

Je rappelle que le cercle est oblong et pas rond volontairement, comme une graine… Encore une idée contestable sans doute. Tant pis. Le tout me plaît quand même assez… Enfin, je ne sais plus.


Tempêtes exécrées

            Qu’arrive-t-il aux oiseaux pendant les intempéries ?  La météo n’est guère clémente pour eux ces derniers mois : les vents, parfois violents qui agitent  les arbres ont soufflé souvent ces derniers temps… Plus que pendant les années précédentes… Alors les oiseaux ne se montrent plus, cachés où ils peuvent pour survivre…

Une tourterelle s’abritait des sautes de vent dans mon jardin…

Paix cachée ( une tourterelle est de la famille des colombes)

            Et les oiseaux se hâtent de vivre dès que les vents ont cessé… comme ils peuvent le faire par ici, en paix :

            C’est beau, c’est calme… ici… Mais la tempête fait rage ailleurs dans le monde… et ce ne sont plus seulement les oiseaux mais les hommes qui souffrent et tentent de survivre… parce qu’un puissant mégalomane a déclenché une guerre… Une de plus.

            Ici le temps est paisible… Pourquoi la tempête fait-elle rage ailleurs? Pourquoi ne s’arrête-t-elle pas ? … Comment et quand va-t-elle au moins diminuer… ? J’enrage de n’avoir que des questions. Mes bons sentiments sont aussi forts que mon impuissance à aider les oiseaux d’ici … Alors que faire pour là-bas…sais pas. Je ne sais rien.

            Je ne sais, je ne peux que parler des tempêtes pour exprimer mon incompréhension et mon exécration de tant de violence, de tant de haine, de tant de folie.


Une chaîne Youtube

            Il m’en a fallu du temps pour trouver le moyen de mettre ma voix ici! Il suffisait de créer une chaîne Youtube. Voilà qui est fait. Depuis 2 jours, j’observe les oiseaux, je les filme et j’ai fait 3 vidéos en MovieMaker que j’ai téléchargées sur ma chaîne Youtube. N’hésitez pas à les liker et à vous abonner à ma chaîne (elle contiendra bien peu de contenu… mais j’en serai fière quand même!).

            Dans le troisième film, j’ai placé quelques mots en narration orale. Voilà qui est terminé et je me suis bien amusée!


Broderie 2.0

. -Qu’as-tu fait Véro ces derniers temps?

. – Des petits oiseaux. Des mésanges pour papy H.

. Il me semble que désormais, on peut enfin parler de broderie parce que, parfois seulement, je trouve que j’ai quelque mérite !

Mais je vois toujours des défauts alors je dois encore travailler !

IN ULTIMIS AESTIVIS DIEBUS, IN HORTO

« Dans les tout derniers jours d’été, au jardin »

Voici mes images du week-end pour souhaiter à tous une bonne semaine…

SALVETE!

« Portez vous bien! »


O.V.N.I. et O.V.I. / U.F.O. and I.F.O.:

Parce que c’était l’un des derniers matins de l’été où j’ai le temps de flâner devant ma fenêtre à 6 heures quinze (et ces jours-ci il fait presque froid, fenêtres ouvertes)… j’ai assisté à une aurore … rythmée!

D’abord l’habitant divin du ciel a déposé une coupe de feu très « Harry Potteresque »  (ou un tabouret pliant de type romain!) en plein milieu de mon horizon…

Puis une espèce de montgolfière a traversé de gauche à droite… qui s’est révélée avoir l’apparence définitive… d’un escargot aérien, un O.V.N.I. / U.F.O. donc.

Une soucoupe nébuleuse a précédé une navette spatiale sub-stratosphérique féérique et elles ont dérivé sur fond d’embrasement céleste…

Une sorte d’otarie ou de monstre du Loch Ness les a suivies, toujours dans le même sens…

Lorsqu’apparut la trajectoire triomphante  et ascendante d’un avion… venant de l’Est et s’avançant au Sud… Premier O.V.I./ I.F.O.

Puis celle d’un deuxième…

Une escadrille d’oiseaux non identifiables à cette distance, a traversé l’espace de droite à gauche, remontant vers le Nord…

Le regard partait dans tous les sens de l’espace visible, ce temple matinal…

Les avions ont fait la course sans jamais se rattraper, dans une ascension fulgurante, loin, si haut, si loin… avant de s’échapper de mon regard.

Ce fut une histoire sans paroles et presque silencieuse…

Mais qui faisait comprendre comment Beethoven a pu être musicien malgré sa surdité et composer des symphonies fracassantes et divines!


Oiseaux et montagne, présence et absence…

Dans mon horizon favori,le brouillard avait tout  gommé sauf quelques halos de lumière…

zbrouillard

Puis le soleil s’est levé mais la brume qui demeurait…

zabsence

avait estompé la Sainte victoire…

zbrume

Enfin… un oiseau s’est perché…

zprésence1

tout en haut du grand if….

z2présences

surplombant toute la vallée… Ensuite il a pris son envol …

zabsence

Et deux tourterelles sont venues roucouler pour nous réveiller tous en douceur.

ztouterellesamoureuses

Je n’ai rien retouché, me contentant de recadrer et encadrer mes photos).


Jour de pluie… tous les oiseaux sont gris:

Il fait sombre… mais on entend quelques « cui… cui… »

En attendant le retour du soleil… sur la partition du ciel…. il envoie des S.O.S…

partitiondepluie