Réfléchir sur trois fois rien, demeurer dans le léger pour ne pas s'abîmer dans le grave.

Articles tagués “activité manuelle

Broderie : création du premier trimestre de 2022

………. Après avoir visionné les chaînes YouTube de véritables artistes asiatiques qui font de vraies broderies, je me suis lancée le 6 janvier… et au bout d’un mois je viens faire le point sur ma progression.

D’ici
À là, en ce 6 février.

…… Ce plaisir calme, reposant et générateur de bien-être n’est pas amoindri par les nombreuses fois où je dois défaire tel ou tel motif raté. J’ai ainsi recommencé le lapin, les yeux de la chouette comme ses « oreilles » de plumes, le bout du chemin… Et je vais refaire le nez du nounours de gauche avant de lui créer un blanc de l’oeil puis un short voire une chemise.

…… Un mois est passé et j’en ai certainement encore pour un mois. L’impression de peindre avec des fils ne me quitte pas. Voici les images de toutes ces étapes. A vous de les remettre dans l’ordre chronologique.

…… Bien sûr tout ceci me prend des heures et bien des jours! Ne vous demandez pas où je suis car la réponse est immanquablement : dans mon fauteuil, à ma tâche ! Pour le montrer ici j’ai songé à mettre une vidéo ( enfin un diaporama en musique) sur ma chaîne youtube, actuellement vide de contenu personnel, mais finalement j’y ai renoncé. Point n’est besoin de commentaires invasifs. Seuls ceux qui savent lire des articles m’intéressent. Je n’ai toujours pas d’instagram et plus de Facebook depuis belle lurette.

…… Aucun modèle d’ensemble n’a été suivi et je me suis donc aussi largement trompée pour les nuances de couleur ( par exemple dans le ciel où je dois remettre du bleu clair afin de respecter la courbe de la perspective à l’horizon) mais tant pis… Il me semble que ce sont les imperfections qui rendent une oeuvre unique et qui l’éloignent du réel pour lui donner les couleurs de l’imaginaire. Dans quelques temps j’actualiserai cet article avec la suite de l’ouvrage.


Broderie 2.0

. -Qu’as-tu fait Véro ces derniers temps?

. – Des petits oiseaux. Des mésanges pour papy H.

. Il me semble que désormais, on peut enfin parler de broderie parce que, parfois seulement, je trouve que j’ai quelque mérite !

Mais je vois toujours des défauts alors je dois encore travailler !

Travaux « de dame »

Comme, m’étant crue sportive et contente d’avoir retrouvé « ma forme » de 2015 grâce à mes séances de vélo elliptique, j’ai trop fait d’activité physique, ajoutant de la marche rythmée et un grand circuit le même jour… Je me suis trop fatiguée et mon moral en a pris un coup, le jour où j’ai tout raté en cuisine, exercice dans lequel je ne brille guère.

J’ai eu des courbatures et vu une baisse de mon légendaire esprit positif… pleurnichouillant lamentablement… Alors les séances « de sport » ne seront plus quotidiennes mais seront effectuées tous les deux jours… Et je me suis mise à la broderie… Entre deux nettoyages ou rangements.

Je connaissais la technique puisque, d’une part, autrefois, pendant mes études, les cours de technologie étaient soit du bricolage soit de la cuisine ( cours détesté), soit de la couture. Et d’autre part, ma mère m’avait appris à coudre très tôt, du fait que ma grand-mère maternelle avait été Couturière à domicile et l’avait instruite par nécessité.

Les points de base révisés… Me voici occupée par le point lancé, le point passé empiétant…etc. Le travail doit être aussi beau au dos qu’au devant ( hum hum!) et il ne faut pas faire de noeud pour débuter une aiguillée… L’art se pratique longuement ! Voici mes débuts :

Devant :

Dos:

C’est loin d’être parfait… Mais voilà qui m’occupe sainement !

Petites précisions pour Angèle de l’Ouest qui m’encourage si gentiment en commentaire et qui est, elle, une véritable brodeuse comme vous en jugerez en allant sur son blog : ma particularité est que… je fais tout ( mais alors TOUT) en amatrice !!!

J’ai utilisé du fil DMC venu de Chine et acheté à Carrefour ( j’ignore totalement combien de fils il contient) et aussi… Du fil polyester de ma boîte à couture plié en 4…. Attendez, il y a mieux : la toile de base…. Est un carré de lin… Découpé dans une chemise tant aimée et donc la broderie est… Vintage! Quand je serai maître en la matière, j’achèterai le véritable matériel chez Cultura…

Pardon Angèle de vous décevoir certainement… Toutes mes réalisations sans exception sont du bricolage! Certaines n’ont donc duré que quelques mois, d’autres sont assurément déjà en fond de poubelle chez les personnes à qui j’en avais fait cadeau… Cela ne m’attriste pas du tout… Le blog est là pour en perpétuer le souvenir ! Et leur disparition m’encourage à créer encore et encore.


un tableautin féérique… à ma façon !

Comme d’habitude, quand le bébé arrive auprès d’une grande soeur, j’ai mis les prénoms des aînées…

Mes fées m’ont bien amusée… et occupée alors j’espère que cette « oeuvre d’art » unique (L.O.L.) ne finira pas trop tôt dans la benne!

Ce qui est certain c’est que l’ouvrage fut fait avec toute ma tendresse amicale.


Des dessins déstressants:

Pour mon anniversaire j’ai reçu en cadeau un carnet de coloriages. J’ai d’abord pensé que mes enfants avaient eu une curieuse idée car  je savais bien dessiner sans y être aidée… puis j’ai commencé un dessin, puis deux, puis je ne m’arrête plus!

ADDICT!

Quel bonheur de gribouiller sans penser plus loin ni plus fort!

Juste goûter au plaisir d’associer les couleurs.

Un régal!


Faire mon papier…

Sopalin!

sept 099

J’avais un grand désir de réutiliser la pâte à papier qui m’avait si bien réussi lorsque j’avais confectionné un casque romain.

Un livre acheté récemment me promettait des réalisations merveilleuses…

sept 095

Je me suis donc préparée pour réunir le matériel nécessaire...

mais sans l’acheter, selon le bon vieux principe de la récupération…

La réalisation de mes tamis avec de la moustiquaire… m’a pris un très long temps et j’ai heureusement bénéficié des conseils aviséS de mon époux…

sept 097

Les morceaux de papier, sortis de la déchiqueteuse électrique et recoupés, (l’équivalent de 10 feuilles A4) ont trempé longuement…

Puis la pâte obtenue a été mixée, au mixeur de cuisine,  deux fois… (J’avais lu que les fibres étaient parfois trop grosses ici)

On peut constater que toute cette activité a mis… un bazar pas possible dans la cuisine du bas…

sept 012Utilisant l’évier comme bac de préparation, j’ai bien brassé la fibre dans l’eau mais… j’ai passé trop vite les tamis…

qui n’ont pas récupéré assez de matière…

Le résultat mis à sécher sur des chiffons de fortune au lieu du feutre préconisé… fut bien loin de l’image proposée dans le livre!

Trop de pétales de rose et de fleurs de Bougainvillier (qui se sont repliées ou qui ont donné une teinte jaunâtre à la texture obtenue), trop de fils et de fibres pour décorer (qui ont produit des paquets informes au lieu des longs filaments escomptés!)…

Le papier obtenu… est piteux

Et je n’ai pas encore tenté d’écrire dessus.. J’attends le séchage complet… et le courage car j’ai peur que l’encre ne traverse le tout!

mais je recommencerai car je me suis bien amusée!

Cependant je  teinterai l’unique feuille à laquelle j’accorderai tout mes soins (et l’intégralité de la pâte) avec de la peinture sur soie (des restes que je n’ai jamais utilisés et que j’ai retrouvés dans un placard)…

Et j’irai peut-être m’acheter un vrai tamis pour que le grain du papier soit plus joli!