Réfléchir sur trois fois rien, demeurer dans le léger pour ne pas s'abîmer dans le grave.

Costumes

Les costumes de théâtre que j’ai cousus… ou collés, ornés…

J’ai réalisé les deux costumes de Karen, ceux des demoiselles qui semblent danser sur un fil, les plastrons (avec pâte fimo) des Egyptiens de théâtre… etc…  et même le rideau de scène ( vert, ce qui est une pure hérésie au théâtre, bien sûr… mais nous n’avions pas assez d’argent pour acheter du tissu plus cher!).

Je me souviendrai toute ma vie du « Ohhhhhhhh! » que les spectateurs ont dit, émerveillés,  lorsque le rideau s’est levé sur la scène égyptienne… et des difficultés qu’eurent ces élèves-là à ne pas réciter platement leur texte! Enfin… Leur parents étaient trop fiers d’eux… et de moi, qui les avais mis en valeur.


Activité… artistique!

           J’ai toujours aimé réaliser des tee-shirts avec de la peinture pour tissu.

           Voici mes dernières réalisations:

 

 

 

 

 

 

 

et encore:

 

 

 

 

           Mon tee-shirt dit: « Je vous aime » en grec ancien. Et l’illustration par Artémis donne un sens ironique à la déclaration… juste pour faire de l’humour car je ne suis tout de même pas misanthrope à ce point. Seulement en tant que sagittaire ou amatrice de Katniss (Hunger games) cela s’imposait.

           Cela me remémore qu’un jour ma mère avait décidé de se mettre à la peinture sur tissu, elle aussi. Elle m’avait fait un très chouette tablier de cuisine (bon, c’est vrai que je n’ai jamais aimé cuisiner!) que j’ai donné à Karen, évidemment… Puis un jour elle me dit qu’elle allait me faire un tee-shirt et me demanda ce que je voulais y voir figurer. J’ai répondu « Ecris simplement « Ta maman t’aime »… elle s’est récriée que ce n’était pas possible et à la place elle m’a fait une pantoufle… certes dans le style  du temps jadis.. mais sans la formule demandée!

            Moi je ne cesse de répéter à mes deux petits, ma Karen et mon Geoffrey (nommés par ordre de naissance mais qui ont exactement la même place dans mon coeur et mes pensées, quoi qu’il arrive) , que je les aime et je signe tous mes mails ou presque par la formule : « ta maman à toi » tant j’ai de bonheur à les avoir dans ma vie, tant j’en suis fière et tellement je m’émerveille de pouvoir  aimer aussi fort mes deux enfants en même temps quelles que soient leurs différences ou leurs ressemblances.