Réfléchir sur trois fois rien, demeurer dans le léger pour ne pas s'abîmer dans le grave.

Articles tagués “danse

Entraînement 🩰🎶

Parce que parfois je ne suis qu’écoute et regard enthousiaste… encore un peu de KPOP dans ce blog avec Wonho, cet ancien mauvais garçon qui s’est acheté une conduite, devenu chanteur aux airs de BB, un bodybuildé à la voix haut perchée. Ils ne se ménagent pas, ces groupes de Kpop! Les frappes de pieds rythmant le choeur au sol me rempliront toujours autant d’étonnement et d’une joie… primitive. Cette envie irrépressible de sauter et de transpirer avec eux monte en moi…

– Oh, doucement Véro… vaut mieux que tu restes dans ton fauteuil ! Pas envie de fréquenter les hostos, non mais !

Voici un des clips pour CRAZY qui me permet d’affirmer que la « dance practice », l’entraînement, quoi, c’est tellement plus exaltant! De ce fait j’en ajoute une pour EYE ON YOU, autre preuve que ce sont les entraînements les plus épatants, convaincants de la valeur de la KPOP :


Pareil… Mais autrement ! 🤰🧓🧚

« La maîtresse ne s’est pas foulée ! » S’exclame la maman à la Mamy, pour montrer l’œuvre de Mininous…

La carte de Mininous

Certaines années, certaines profs sont en manque d’inspiration… Ou contre le fait de présenter des souhaits pour des fêtes, somme toute, bien commerciales…

– On peut la comprendre ( solidarité de prof) m’exclamai-je, on n’est pas maman qu’un jour dans l’année et pourquoi faire plus de tralala pour la mère que pour les papas ? Les Coréens, eux, fêtent les parents… Et en même temps! Et je crois bien qu’alors ce sont les enfants qui reçoivent des présents !

– Tu radotes, Véro, la Corée, c’est pas le paradis non plus ; ils ont la pollution, le soju, le racisme et j’en passe !

– C’est juste. Au moins Mininous vient d’offrir à sa Maman un bonheur traditionnel ! »

En effet, hier a eu lieu le spectacle de l’école de danse, qu’ils ont calé pile la veille de la fête des mères ! A sa mère désormais, qui l’a accompagnée, chaque semaine de l’année scolaire, aux cours pendant lesquels la petite se dépense, d’assister, dès fin mai ( curieux, non, si tôt !?), aux deux heures de présentation finale pour deux minutes de passage de son enfant!

Et à moi, la grand-maman, de verser ma larme en pensant, admirative de ma descendance sautillante sur la vidéo reçue par WhatsApp, que voilà mon petit Amour, je suis sa Mamy, moi! « …

Passage de témoin dans la course de l’existence… Un instant vécu toujours pareil… Et pourtant bien différent. Edition renouvelée mais modifiée d’un vécu de génération en génération ! J’ai eu une bonne fête car mon fils aussi me l’a souhaitée. Le plus important dans cette fête des mères est, de mon point de vue, que mes enfants aient toujours envie de me parler régulièrement, ce jour-là comme les 364 autres.


Gracieuses danses chinoises 🦋🩰👘

            Tombée en amour pour les productions artistiques d’Extrême Orient, je suis abonnée sur Youtube à la chaîne REDGOWN. Elle émet depuis les Etats Unis mais est consacrée à des danseurs chinois.

Je ne comprends rien aux sous-titres mais la musique et la danse sont des langages universels. Il me semble que les danseurs sont présentés dans une vidéo située tout en bas de la page des vidéos… mais faute de traduction anglaise… j’en suis aux suppositions.

Voici un an, la troupe a proposé la vidéo d’un spectacle dont la musique est faite de bruits de cascade et l’on croit voir des créatures mi-végétales, mi-aquatiques fleurir et évoluer sous nos yeux. Je suis toujours émerveillée par la plastique des danseurs qui sont élégants jusqu’au bout des ongles. Leurs ballets me captivent.

J’ai pris deux autres captures d’écran pour tenter de faire comprendre combien les jeux de lumière s’associent aux effets sonores et déplacements visuels pour nous charmer.

Et ce dimanche 22 mai 2022, une télé chinoise m’a proposé (par le biais des algorithmes évidemment) une vidéo d’un gala de printemps dans laquelle les danseuses sont de véritables flamands roses ou des paons en majesté dans un mimétisme absolu. L’illusion est telle que… je me suis abonnée aussi à cette chaîne.

          

Bon visionnage sur Redgown où tout est beau et on n’y admire pas que des filles ! Et sur les vidéos de danse de la chaîne chinoise, dont je donne aussi le visuel d’accueil🦋🩰👘


Des relay-dance s denses…

et tellement ensorcelants, ce sont ceux du groupe

P1Harmony

D’accord la présentation faite sur Kprofiles est assez kitch… (connaître leur plat favori, la partie de leur corps qu’ils préfèrent… ou les voir tous avec le nez « cassé » en mode badboys est… trop!) alors il vaut mieux les voir danser :

Sur SCARED des 4K:

ou sur Rainism (Original song by. Rain) (4K)


L’Art des Danseurs

Pour expliquer le plaisir que je ressens à regarder les prestations de ces troupes de Kpop , je pourrais commencer mon article par du culturel, parler d’une troupe contemporaine, du Pavillon noir à Aix, évoquer des danseurs européens de légende… Mais je regarde actuellement des vidéos de Kpop et l’une d’elles, chez ArtBeat, celle du groupe masculin, me paraît représenter totalement l’art de la danse dans sa puissance et sa magie.

Chez ArtBeat, garçons et filles sont formidables; en voici la preuve si besoin était :

Mais ce sont les garçons qui m’épatent quand ils réalisent la reprise, la « Dance Cover » de CRUSH des MCND car en comparant avec le clip de ces derniers, qui sont si parfaits… la prestation m’étonne moins que la reprise qui montre des danseurs que je perçois plus comme des artistes que comme des produits commerciaux. (j’ai placé les deux vidéos en fin d’article pour comparer afin de pouvoir m’expliquer d’abord).

CRUSH, ce titre aurait dû m’alerter et me rebuter mais je n’ai d’abord absolument pas cherché à comprendre les paroles et j’ai découvert ensuite combien ce texte est particulièrement violent et trash, pas du tout recommandable!

J’aurais fui si je les avais comprises plus tôt! Quand nous étions jeunes nous écoutions les titres des Beatles ou autres vedettes anglaises ou américaines sans les comprendre et nous les chantions en faisant du yaourth! Leurs paroles parfois débiles ne nous ont jamais empêché de les trouver estimables et de les chantonner!!! Je sais, nous étions stupides mais des fans heureux! (« Aux innocents les mains pleines! ») Donc le titre me disait bien qu’il s’agissait d’écraser quelque chose mais il pouvait s’agir d’un autre message comme: écraser sa peine, écraser sa haine, écraser les soucis et les ennuis… et pas le fait de vanter un comportement comme celui des jeux vidéos dont j’ai entendu parler et auxquels je ne joue ni ne jouerai jamais…

Cette vidéo de dance cover montre que le groupe qui reprend la chorégraphie du boys band MCND, la rend incantatoire. Ils interprètent la création d’autrui en la vivant si bien qu’ils me scotchent littéralement.

Quand débute leur spectacle, chacun se présente à nous d’abord en venant à l’avant pour se produire individuellement. La danse fonctionne alors comme un feu d’artifice où l’on tire des flèches de couleurs différentes avec des effets individuels, des formes nettes et détachées ou des touches floues et évanescentes.

La musique emplit mes oreilles depuis les premières images en un soutien qui me semble secondaire dans ces premiers couplets puisque mon esprit prête plus d’attention aux personnalités diverses mises en scène, à leurs costumes assortis dans leur style ou leurs couleurs… à leurs postures dont certaines sont bassement sexy (les moins représentatives de leur art) mais dont la plupart réalisent un exploit : pas une seule parcelle de leur corps n’est exclue de la danse! Ils sont mouvement fluide ou saccadé, en permanence connecté à l’ensemble et paradoxalement unique.

Chacun se déplace vers le centre, montre une facette de son talent et se replie avec humilité à l’arrière pour laisser fraternellement s’exprimer le suivant. A son tour le danseur brille en son nom faisant passer les autres pour des décors à la fois secondaires et primordiaux. Ce sont des ondes sur l’eau où chaque rebond de caillou, chaque ricochet produit de merveilleuses arabesques. Chaque partie individuelle est si habituelle et si extraordinaire à la fois du fait qu’elle se produit à la seconde près à chaque vidéo nouvelle de reprise de cette danse initiale réalisée par une personne différente aux qualités propres.

Alors, après la lecture des paroles de CRUSH , se fraie ensuite un tout petit passage vers mon attention, dispersée jusqu’alors, grâce au rythme qui bat le rappel du groupe entier grâce aux pulsations vives du refrain aux sons obsédants. Heureusement que je me fiche finalement des paroles quand je visionne cette vidéo, parce que si j’intellectualisais ce qu’elles disent « danse comme si tu étais dans une voiture… écrase, écrase »… je perdrais l’envie de reconnaître la maestria de ces danseurs. Comme je suis française , le coréen et même à cet instant l’anglais, ne sont plus que des notes de musique et je ne perçois plus que les messages qui m’arrangent : « Regarde-moi, je suis le meilleur, allons-y… faisons la fête ». En outre je ne joue pas du tout aux jeux vidéos et donc je n’écrase personne avec mon auto… ou du moins je m’y efforce de toute mon âme et de tels jeux me sont totalement étrangers! Quant à trouver sexy les déhanchements… en fait ce doit être parce que je suis une femme : je crois que nous attachons beaucoup moins d’importance que les hommes aux appels de ce genre ! Il nous faut des sentiments pour nous rendre amoureuses et ces beaux gosses… restent des images, pas des incarnations, de la fiction. Ils sont comme les mots des livres que j’aime lire.

Importent donc plus pour moi ces mouvements qui nous entraînent vraiment dans une virée visuelle en auto parce que les artistes sont dans une telle osmose de groupe que leur corps vibrent comme lancés dans l’espace à une vitesse de dingue.