Réfléchir sur trois fois rien, demeurer dans le léger pour ne pas s'abîmer dans le grave.

Articles tagués “papillon de nuit

« To pür kaï ton üetion chronon »

« Le feu et le temps pluvieux »

Voici une nouvelle qui va réjouir ceux qui ne me trouvaient trop chanceuse:

LA PYRALE du BUIS attaque notre allée et menace nos buis d’extinction…

Il s’agit d’une chenille qui devient un papillon de nuit et elle est très vorace.

La plante se dissout en dentelle mortifère…

Ou bien  les feuilles ne sont plus que des fantômes d’elles-mêmes, comme après le passage d’un feu.

Bien sûr nous traitons les arbustes… qui, chez nous, sont heureusement encore assez verts…

Pourvu que nous réussissions à les sauver.

Titi soigne sa  pépinière avec une attention redoublée…

Un arrosage régulier crée de jolis arcs-en-ciel familiaux…

Et puis le temps s’est mis à la pluie… le temps d’un passage de nuages original:

On dirait que des personnages ont pris place dans une tribune au-dessus de nous…

Publicité

L’autocrucifié:

Dans le hall, un petit insecte, pas plus gros que ma première phalange,  m’a accompagnée plusieurs jours durant…

Il se confondait avec les boiseries par ses teintes pastels de papillon de nuit…

Puis il m’a suivi dans la cuisine où j’ai constaté qu’il plaquait ses ailes avec obstination et ne s’envolait pas si on le frôlait de très très près… Il fallait le toucher pour qu’il décolle et aille un peu plus loin, en tournoyant, pour se « replaquer » au mur…

En le photographiant, j’ai aperçu ses pattes…

Son nom m’est toujours inconnu mais je l’ai appelé « l’autocrucifié »  puisqu’il s’arc-boute pour poser le bout des ailes sur le mur… On dirait même qu’il a une chevelure et presque une couronne…

Bon d’accord, j’extrapole, j’élucubre, je dis… vague!

ALautocrucifié

 

 

 

 

Euh… il est descendu trop bas… et Néo l’a gobé!

Dommage car je m’étais accoutumée à sa présence …

Juste le temps de l’immortaliser!