Réfléchir sur trois fois rien, demeurer dans le léger pour ne pas s'abßmer dans le grave.

Des solitaires.👞.👡. en couples🎬

Dans MY LIBERATION NOTES , Yeom MiJeong , le personnage principal, est la fille d’un menuisier-agriculteur qui tombe amoureuse de Gu (sans prĂ©nom au dĂ©but) , le nouvel ouvrier de son pĂšre dont l’alcoolisme et le mystĂšre entourant sa « mise au vert » Ă  la campagne l’intriguent… et sa beautĂ© magique la sĂ©duit inexorablement. Tous deux sont des ĂȘtres sauvages, qui ne sont heureux que dans la nature alors qu’ils sont obligĂ©s de supporter la sociĂ©tĂ© et d’y travailler. L’acteur est Son Suk-ku, que l’on pouvait voir dĂ©jĂ  dans D.P. . Cet homme est un si grand acteur que ses silences et sa dĂ©marche suffisent Ă  me sĂ©duire ! (Attention : personne ne me sĂ©duira jamais autant que mon Ă©poux le fit et l’homme le plus beau pour moi restera mon fils!) Son Suk Ku a de la prĂ©sence. Aussi sĂ©duisant en tee-shirt trop grand et tenue d’agriculteur qu’en costume , il joue en compagnie de l’actrice, Kim Ji Won (1992) qui a, elle aussi, un regard magnĂ©tique et une prĂ©sence enchanteresse (en milieu de page sur Freakingeek on ne voit qu’elle!).

            La plus belle scĂšne vĂ©cue par le couple de leurs personnages se situe Ă  l’aube, lorsqu’ils courent sous un nuage d’oiseaux et qu’il la protĂšge du bras (c’est… torride, hein? Ah Ah ! Dans « mes dramas », ceux que je choisis de visionner jusqu’au bout, les « affaires amoureuses » se tiennent loin des alcĂŽves et c’est leur qualitĂ© premiĂšre Ă  une Ă©poque oĂč tout s’Ă©tale en X, selon moi) :

            La sĂ©rie est aussi l’histoire de toute la famille Yeom avec le frĂšre « philosophe du quotidien », ChangHee (Lee Min Ki ), la soeur qui parle sans filtre, GiJeong (Lee El), leurs parents ainsi que leurs amis proches et les malfrats qui recherchent Gu ou son chauffeur. Le soju coule Ă  flots incessants . De ce fait, je n’ai cessĂ© d’avoir envie de quitter ces personnages qui ne savent que boire pour faire face Ă  leur difficultĂ© Ă  vivre puisque je mĂ©prise assez l’alcoolisme… La sĂ©rie ne serait, pour cette raison, pas du tout recommandable… et pourtant elle l’est puisque ces pauvres ĂȘtres laborieux font tant d’efforts pour survivre dans le monde actuel, pour exister en sociĂ©tĂ© malgrĂ© leur personnalitĂ© singuliĂšre, pour surnager dans la mer des soucis quotidiens, envers et contre tout… qu’on ne peut pas les lĂącher.

            Tous les personnages sont des individus tellement bruts de dĂ©coffrage, tellement individualistes dans leurs aspirations profondes (les parents, par exemple, s’aiment mais, s’ils avaient pu vraiment choisir, ils ne se seraient ni mariĂ©s ni reproduits!). Ils sont tous totalement solitaires dans leur micro-sociĂ©tĂ© familiale comme amicale et celle du monde du travail pendulaire, qu’ils forment des duos plus… dos Ă  dos que regardant dans la mĂȘme direction ! La narration est extrĂȘmement lente, au rythme de leur marche lorsqu’ils rentraient fatiguĂ©s d’avoir tant travaillĂ© dans les champs. Les gens pressĂ©s vont dĂ©tester ce drama ! Plus d’une fois j’ai accĂ©lĂ©rĂ© pour revenir en arriĂšre par la suite, dans mon dĂ©sir de savoir comment avançait la relation principale et finalement d’entendre les rĂ©flexions de chaque personnage, secondaire ou pas parce que les conversations sont Ă©maillĂ©es de vĂ©ritables rĂ©flexions philosophiques (le frĂšre en est un peu le spĂ©cialiste, lui qui ne voulait avoir une belle auto que pour aller admirer tout seul un beau paysage!).

ATTENTION SPOIL Ă  ne pas regarder

si on n’est pas romantique,

ou si on est intĂ©ressĂ© par 16 Ă©pisodes d’une intrigue rĂ©aliste concernant une demi-douzaine de couples, une sĂ©rie dans laquelle toute la dimension sentimentale est dissĂ©minĂ©e, livrĂ©e au compte-goutte … dans la vidĂ©o suivante sont presque toutes les images dont j’ai envie de me souvenir en premier quand je repenserai Ă  cette sĂ©rie… et il n’y a presque aucune autre scĂšne d’amour entre les deux hĂ©ros dans tout ce feuilleton… et pourtant toutes les autres images, les rencontres d’autres personnages valent la peine d’ĂȘtre vus… au moins pour comprendre de quelle libĂ©ration il s’agit dans le titre qui dĂ©signe le club formĂ© par l’hĂ©roĂŻne. L’objectif est de rĂ©sister aux autres pour ĂȘtre soi-mĂȘme envers et contre tous, Ă©videmment!

Et la vidĂ©o « BEHIND THE SCENE » pour montrer le travail des acteurs et de l’Ă©quipe de rĂ©alisation afin d’aboutir aux scĂšnes les plus mĂ©morables :

Les acteurs sont des magiciens qui nous offrent des rĂȘves merveilleux !

Publicité

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icÎne pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez Ă  l’aide de votre compte WordPress.com. DĂ©connexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez Ă  l’aide de votre compte Facebook. DĂ©connexion /  Changer )

Connexion Ă  %s