Réfléchir sur trois fois rien, demeurer dans le léger pour ne pas s'abîmer dans le grave.

Comment se transformer en Yokaï!

———- Notre formateur en mangas nous a poussés à composer un STRIP de BD dans lequel il fallait montrer une transformation. J’ai aussitôt pensé à ce que les gamins font de moi quand ils parlent tous sans demander la parole.

———- Le bavardage est l’un des soucis majeurs de mon métier à l’heure actuelle : ils n’écoutent plus, même lorsqu’on vient d’expliquer un sujet, ils lèvent le doigt pour dire qu’ils n’ont « rien compris ». C’est un réflexe chez eux et je ne le supporte plus du tout, puisque je ne cesse de tout réexpliquer sans relâche. J’en deviens… un YokaÏ… aïe! (Yokaï… cf la définition dans mon autre blog, mon blog de travail : lespolygrapheurs!  Même adresse que celui-ci en remplaçant le nom du blog).

Publicité

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s