Réfléchir sur trois fois rien, demeurer dans le léger pour ne pas s'abîmer dans le grave.

Articles tagués “papier

Avec mon papier fait maison…

Voici mes dernières cartes de voeux d’anniversaire:

mescartesdevoeux2013

 

Le temps passé à assortir les couleurs, penser à la composition, choisir les détails pour ce tout petit résultat… je ne vous dis pas! Mais j’ai longtemps pensé exclusivement à mes deux correspondants et

« I made it myself! » j’ai médité, j’ai médité…


A chacun son style:

Occupée par mes papiers,

aujourd’hui je reste en haut

Ils sont de plus en plus beaux:

Ils sont plus épais et feront des cartes de vœux correctes…

Gris, beige, rosés, avec et sans inclusions…

Ils sentent bon l’extrait de rose…

et brillent car pailletés…

Ils seront originaux avec des origamis, que j’apprends à faire grâce à Benoit… Un de « mes ados adorables ».

Passionné par ses activités créatives utiles

mon époux s’active en bas

Il scie, il découpe, il soude… il peint pour conjurer la rouille…

Le robinet d’alimentation en eau étant situé à 80 cm au-dessous du niveau du  jardin… Il vient de me faire une…  « extension de bras »!

Une « clé » spéciale toute soudée pour que je puisse tourner le robinet sans même m’agenouiller… ou presque (Je suis « rase-mottes bitume » comme le Pierrot de Maupassant et pas loin d’être une chimère aussi!)

Inventif, le bricoleur… et presque professionnel!


Faire mon papier…

Sopalin!

sept 099

J’avais un grand désir de réutiliser la pâte à papier qui m’avait si bien réussi lorsque j’avais confectionné un casque romain.

Un livre acheté récemment me promettait des réalisations merveilleuses…

sept 095

Je me suis donc préparée pour réunir le matériel nécessaire...

mais sans l’acheter, selon le bon vieux principe de la récupération…

La réalisation de mes tamis avec de la moustiquaire… m’a pris un très long temps et j’ai heureusement bénéficié des conseils aviséS de mon époux…

sept 097

Les morceaux de papier, sortis de la déchiqueteuse électrique et recoupés, (l’équivalent de 10 feuilles A4) ont trempé longuement…

Puis la pâte obtenue a été mixée, au mixeur de cuisine,  deux fois… (J’avais lu que les fibres étaient parfois trop grosses ici)

On peut constater que toute cette activité a mis… un bazar pas possible dans la cuisine du bas…

sept 012Utilisant l’évier comme bac de préparation, j’ai bien brassé la fibre dans l’eau mais… j’ai passé trop vite les tamis…

qui n’ont pas récupéré assez de matière…

Le résultat mis à sécher sur des chiffons de fortune au lieu du feutre préconisé… fut bien loin de l’image proposée dans le livre!

Trop de pétales de rose et de fleurs de Bougainvillier (qui se sont repliées ou qui ont donné une teinte jaunâtre à la texture obtenue), trop de fils et de fibres pour décorer (qui ont produit des paquets informes au lieu des longs filaments escomptés!)…

Le papier obtenu… est piteux

Et je n’ai pas encore tenté d’écrire dessus.. J’attends le séchage complet… et le courage car j’ai peur que l’encre ne traverse le tout!

mais je recommencerai car je me suis bien amusée!

Cependant je  teinterai l’unique feuille à laquelle j’accorderai tout mes soins (et l’intégralité de la pâte) avec de la peinture sur soie (des restes que je n’ai jamais utilisés et que j’ai retrouvés dans un placard)…

Et j’irai peut-être m’acheter un vrai tamis pour que le grain du papier soit plus joli!