Réfléchir sur trois fois rien, demeurer dans le léger pour ne pas s'abßmer dans le grave.

RE – connaĂźtre…đŸ§©

Le drama MY UNFAMILIAR FAMILY m’a captivĂ©e… et comme le compte-rendu que j’en fais n’a rien Ă  voir avec une critique de livre parce qu’il est le prĂ©texte Ă  me questionner sur notre « philosophie du quotidien »… j’espĂšre que les lecteurs de cet article regarderont vraiment les vidĂ©os et participeront Ă  ma rĂ©flexion, qui vise Ă  s’interroger sur la susceptibilitĂ© de chacun de nous.

« – Est-ce que tu me connais ? » jette la mĂšre de famille de trois enfants adultes Ă  son mari, Ă  ses deux filles et Ă  son cadet… et il s’avĂšre que personne ne connaĂźt ni ne comprend personne! Parce qu’elle aussi se mĂ©prend ! Et pas qu’un peu ! Elle demande des comptes mais elle doit faire les siens.

La fille aĂźnĂ©e n’a pas compris son mari, la soeur cadette ( qui est l’hĂ©roĂŻne de cette intrigue ), ne connaĂźt plus ni son aĂźnĂ©e, ni son « ami d’enfance » avec qui elle Ă©tait fĂąchĂ©e depuis 5 ans. Le benjamin n’est Ă©coutĂ© par personne et grondĂ© par tout le monde alors, solitaire, il est trompĂ© par sa « copine ». Jusqu’aux liens de parentĂ© qui sont mis Ă  mal… et pas seulement.

Dans cette histoire, la famille est complĂštement Ă©clatĂ©e et les repĂšres bougent souvent. A l’origine du bouleversement se trouvent les parents, qui se rendent compte qu’ils ont laissĂ© les malentendus s’installer entre eux faute d’avoir rĂ©agi lorsqu’ils avaient remarquĂ© un dĂ©tail chez l’autre et qu’ils l’avaient mal interprĂ©tĂ©.

Parce qu’ils n’ont pas demandĂ© d’explication ni fourni les clĂ©s pour ĂȘtre compris par leur entourage, une faille s’installe et les Ă©loigne. Le pĂšre devient d’une extrĂȘme irascibilitĂ©, la mĂšre veut s’enfuir, les enfants restent distants ou se disputent et tous supportent les autres comme un fardeau. Tout le monde souffre peu ou prou…

Ce qui va les sauver, c’est l’accident du pĂšre qui devient amnĂ©sique et se croit revenu Ă  ses 22 ans, redĂ©couvrant sa famille et surtout son amour pour sa femme. Il commet des bĂ©vues qui vont remuer le passĂ© et reconstruire le prĂ©sent pour que tous se RE-connaissent.

Le drama dĂ©signe donc tous les malentendus, les quiproquos que la politesse ou trop de rĂ©serve ont crĂ©Ă©s dans notre existence. Ce sont souvent aussi des consĂ©quences d’une susceptibilitĂ© irraisonnĂ©e.

Qu’on se rassure tout de suite… Moi, je vais trĂšs trĂšs bien !!!! Je ne vis absolument rien de comparable dans mon existence actuelle mĂȘme si je suis une championne de la susceptibilitĂ© et de la dispute ! Je souhaite Ă©viter qu’une aminaute ne me croie en dĂ©boire psy ou sentimental, comme lorsque j’ai racontĂ© dans l’article En soi que j’avais un besoin passager de mĂ©ditation solitaire, indiquant que je ne m’ennuyais pas avec moi-mĂȘme du fait de mon imaginaire fĂ©cond et de ma versatilitĂ© naturelle !

Tout va trĂšs bien chez nous ! C’est juste un tĂ©lĂ©film que j’ai regardĂ© et qui m’a fait beaucoup penser.

Ce qui m’a captivĂ©e dans ce feuilleton tĂ©lĂ©visĂ©, c’est l’idĂ©e que si chacun s’Ă©tait comportĂ© de façon transparente en exprimant ses suppositions, ses craintes et ses vĂ©ritables aspirations… Sans langue de bois… il n’y aurait pas eu d’histoire. Mais la fiction rejoint parfois la rĂ©alitĂ©, parce qu’il m’est dĂ©jĂ  arrivĂ© par le passĂ© de me faire tout un monde de fausses idĂ©es et de ressentir de la souffrance Ă  cause d’un mot entendu, d’un regard aperçu, d’un trois fois rien s’avĂ©rant nul et non avenu par la suite! Heureusement que moi, je finis toujours par en parler!

Alors que les CorĂ©ens, sous prĂ©texte de respect d’autrui, sont les champions, mĂ©daille d’or, du non-dit, de la retenue, de la culpabilitĂ©. Ils me trouveraient bien trop impolie et sans-gĂȘne… moi qui mets toujours les pieds dans le plat… mais je m’en fĂ©licite!

Comme d’habitude toute la troupe joue Ă  merveille! L’acteur qui joue le pĂšre est super fort pour changer de tĂȘte, du smiley triste au regard solaire illuminant mon salon!

Publicité

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icÎne pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez Ă  l’aide de votre compte WordPress.com. DĂ©connexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez Ă  l’aide de votre compte Facebook. DĂ©connexion /  Changer )

Connexion Ă  %s