Réfléchir sur trois fois rien, demeurer dans le léger pour ne pas s'abßmer dans le grave.

Toile đŸ’»đŸ§”đŸŽžïž

            Internet est une bibliothĂšque, une ludothĂšque, une vidĂ©othĂšque… une Ă©tagĂšre de produits qui me distraient et me cultivent. Je dĂ©couvre beaucoup et je lĂąche aussitĂŽt tout ce qui me dĂ©plaĂźt dĂšs que j’en prends conscience. Internet est une toile oĂč je brode le fil de mes pensĂ©es, de mon savoir et la toile de conversations qui ne seront plus Ă©phĂ©mĂšres car fixĂ©es dans des serveurs… Les Ă©crans deviennent comme les espaces de ma broderie, un espace palimpseste…

Que de temps passĂ© Ă  crĂ©er le mouvement de ces brins de rĂ©flexion…

            Un « ami internaute » s’est exclamĂ© qu’il n’allait tout de mĂȘme pas raconter la banalitĂ© de sa journĂ©e. Est-elle aussi banale qu’il le croit… ? Certaines gens Ă  qui je parle de mes blogs me rĂ©pliquent « Ah tu fais comme ces femmes qui prennent ce qu’elles mangent en photo. C’est sans intĂ©rĂȘt » Et vlan! Une baffe de mĂ©pris sans mĂȘme m’Ă©couter expliquer la diffĂ©rence… Dans l’indiffĂ©rence.

En cours de floraison…

            RĂ©pliquer qu’il n’est question d’aucune story, pas de TikTok toc toc, pas d’actu en tweet ni d’Instagram, ni de Facebook, (je ne frĂ©quente les rĂ©seaux sociaux que dans mon groupe WhatsApp familial) est une perte de temps… Impossible de convaincre qui est dĂ©jĂ  convaincu de votre petitesse, de votre simplicitĂ©, de votre insignifiance…

            » – De quoi est-il question dans cet article?

            – toujours de broderie finalement… et encore de « philosophie du quotidien » : Ă©crire dans un blog, relire encore et encore pour laisser un tout petit rĂ©cit riquiqui ou une poĂ©sie qui n’Ă©meut que moi, lire sur la Toile les Ă©crits des autres dans les blogs auxquels je me suis abonnĂ©e, y passer du temps, y poser deux mots , deux petits cailloux, par-ci par-lĂ  pour former un chemin mĂ©moriel, croiser des connexions dans un pan de pensĂ©e, combler une vacuitĂ© dans mon intellect-gruyĂšre, c’est combattre la vieillesse du cerveau, comprendre des tranches de vie pour mieux digĂ©rer les siennes… et broder cette Ă©tape actuelle … fleurir mon quotidien. Ecrire sur des… rien… POINT… mais jamais final.

Publicité

5 RĂ©ponses

  1. Je prends l’air au jardin en profitant du soleil… Mais en doudoune! Les Provençaux sont frileux! Bonne fin de weekend ! À plus!

    3 avril 2022 Ă  17 h 28 min

  2. bonjour, comment vas tu? jolie broderie! je suppose que els confinements ont fait « du mal » aux rĂ©seaux et Ă  internet. certaines personnes aspirent Ă  plus d’authenticitĂ©. et c’est trĂšs bien, si c’est rĂ©el et non pas une façade pour dire moi je moi je. car beaucoup ne dĂ©collent pas de leur smartphone 😉 passe un bon dimanche et Ă  bientĂŽt!

    3 avril 2022 Ă  16 h 43 min

  3. Il est trĂšs beau, j’aime beaucoup. Petite Boulette a une mĂ©daille avec cet arbre, les feuilles sont de discrets petits coeurs.
    Il fait un froid de canard ici alors on va rester au chaud c’est sĂ»r 😉

    3 avril 2022 Ă  11 h 11 min

  4. Merci Caroline!
    Il n’est pas fini mais pas loin, je sens!
    Passe un excellent dimanche… au chaud!

    3 avril 2022 Ă  11 h 06 min

  5. Coucou !
    Ce qui est drĂŽle c’est que ceux qui t’envoient cette belle baffe de mĂ©pris sont souvent ces mĂȘmes qui passent des heures Ă  regarder des programmes TV ou sites Internet sans intĂ©rĂȘt (pour rester polie).
    Bref, sur ce type de personnages je passe mon chemin !
    Dis-donc il a sacrément avancé cet arbre de vie ??!!!
    Bon dimanche Ă  toi et Papy H.

    3 avril 2022 Ă  10 h 59 min

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icÎne pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez Ă  l’aide de votre compte WordPress.com. DĂ©connexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez Ă  l’aide de votre compte Twitter. DĂ©connexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez Ă  l’aide de votre compte Facebook. DĂ©connexion /  Changer )

Connexion Ă  %s